COLLOQUE ANNUEL DE l’AECSEL 2018 MISE EN TROPE: Nouvelles plasticités de la rhétorique dans les arts

Le colloque annuel 2018 de l’AECSEL (Association étudiante des cycles supérieurs en études littéraires), intitulé Mise en trope: les nouvelles plasticités de la rhétorique, se déroule le jeudi 10 mai 2018 dès 9h30 à la salle D-R200 de l’Université du Québec à Montréal. L’événement est gratuit et ouvert à tous.

Programme du colloque

Conférence d’ouverture

Jean-Michel Berthiaume. «Le Cœur a ses raisons comme sporting club des tropes»
Horaire: 9h30 à 10h15

Séance – Subversion du mythe: le trope comme commentaire

Présidence: Megan Bédard
Horaire: 10h30 à 11h30

  • Claudia Dubé. «Snowpiercer: L’apocalypse, et après? La lutte des classes dans l’Arche de Noé»
  • Raphaël Boivin. «Le mythe subversif: Akira Toriyama et l’explosion des schémas»

Séance – Perspectives plastiques et iconiques du trope

Présidence: Simon Lévesque
Horaire: 11h30 à 12h30

  • Alban Loosli. «L’art: un système d’exploitation»
  • Laurence Perron. «Sortir du cadre: Fernando Pessoa en image»

Séance – Saturations et détournements

Présidence: Sarah Turner
Horaire: 14h00 à 15h00

  • Lila Roussel. «Pastiches pseudo-pornographiques et subversion des rôles genrés dans la vidéographie musicale de l’idole Aoora»
  • Kevin Berger-Soucie. «Le dictionnaire comme forme critique du stéréotype: de Somaize et Flaubert»

Séance – Il était une fois un trope

Présidence: Marion Gingras
Horaire: 15h00 à 16h15

  • Aramesh Yaghoubikachoui. «L’esthétique rhapsodique: de l’hybridation des formes à l’inversion des valeurs (Étude de Tout le ciel au-dessus de la terre (Le Syndrome de Wendy) d’Angélica Liddell»
  • Myriam Vincent. «La subversion du conte et de ses personnages féminins dans Les sangs d’Audrée Wilhelmy»

Séance – Animation et remédiation

Présidence: Johanne Villeneuve
Horaire: 16h15 à 17h00

  • Éric Lancelot-Dupuis. «Rickmediation & SiMortylation: rhétorique métaréférentielle et remédiation dans la série d’animation Rick and Morty»
  • Jordan Diaz-Brosseau. «Le cinéma contre la narration ou comment penser une rhétorique du temps dans le cinéma d’animation de Pierre Hébert»

Mot de clôture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close